Le gymnase

Le gymnase

Le gymnase d’Aillant-sur-Tholon a été construit par la commune en 1970.

Il a fêté cette année ses 47 bougies…

Au vu de sa date de création, et du dynamisme sportif de l’Aillantais, il n’était pas superflu d’envisager d’offrir un équipement rénové et agrandi à sa population.

Ce projet, la commune d’Aillant-sur-Tholon l’envisage depuis plusieurs années. Mais son coût était trop important pour une commune isolée. En outre, le gymnase n’accueille pas uniquement les habitants de Montholon, mais il répond à la demande de sportifs de l’ensemble du territoire… Il accueille, de surcroit, les collégiens de la CCA.

Il apparaissait donc assez naturel que la Communauté de communes de l’Aillantais en porte la maîtrise d’ouvrage.

Néanmoins, celle-ci ne disposait pas non plus de moyens financiers proportionnés au projet… Au terme d’une réflexion de deux années menée par les élus de la communauté de communes, et grâce à une refonte intégrale de ses statuts, celle-ci va pouvoir entrer dans une autre classification : la catégorie des communautés de communes dites « à DGF bonifiée ». Cela signifie que les contributions de l’État seront supérieures, et lui permettront de dégager une capacité d’autofinancement supportant l’investissement.

 

Cette décision majeure a été prise par le conseil communautaire du 9 novembre 2017.

C’est une décision historique que certains élus attendaient depuis longtemps.

Les sportifs de l’Aillantais devront cependant se montrer encore patients… un projet de cette envergure demande du temps…mais nous sommes dans les starting-block

Début 2018, la communauté de communes engagera une programmation du projet. Il s’agira de définir vers quel équipement final elle souhaite tendre : ses surfaces, ses fonctionnalités, ce qui sera conservé ou démoli du gymnase actuel…

Le programme permettra de désigner un architecte, probablement début 2019.

En parallèle, la communauté de communes devra bâtir des dossiers de subvention, notamment auprès de l’Europe : le coût global du projet s’élèvera à environ 2 600 000 d’euros.

L’équipe de la communauté de communes espère pouvoir offrir cet équipement à ses habitants à l’horizon 2021.