LES EFFORTS PAIENT, LA REDEVANCE ORDURES MÉNAGÈRES BAISSE EN 2014

LES EFFORTS PAIENT, LA REDEVANCE ORDURES MÉNAGÈRES BAISSE EN 2014

2013 a été une bonne année pour la gestion des déchets à la CCA.
Le tonnage des OMR a continué à diminuer et les tonnages recyclés à augmenter avec en corollaire, une diminution des coûts de collecte et de traitement et une augmentation des recettes servies par les éco-organismes et les repreneurs de matériaux.
Ces bons résultats financiers permettent de dégager une marge de manœuvre dont le conseil communautaire de la CCA a souhaité faire bénéficier tous les usagers par le biais d’une baisse des tarifs pour 2014.
Pour en déterminer le montant, il convenait toutefois de tenir compte des évolutions annoncées et des investissements prévus en 2014.
Je veux parler de l’augmentation de la TVA appliquée à un service pourtant prioritaire qui passe de 7 à 10 % au 1er janvier 2014. De même, 2014 verra la renégociation de plusieurs marchés de pré-collecte, collecte et traitement des déchets. Dans un environnement très peu concurrentiel, le risque d’une hausse de coût est à prendre en compte.
Enfin, des travaux importants sont prévus à la déchèterie de Guerchy pour en améliorer l’efficacité. Je citerai pêle-mêle : la sécurisation du site, le contrôle d’accès électronique, une offre de tri plus fine pour les déchets dangereux des ménages, des déchets d’ameublementet la création d’une plateforme de stockage des déchets verts qui permettra d’accueillir d’avantage d’artisans et des dépôts plus importants pour les particuliers.
Je me garderai d’oublier le partenariat avec EMMAÜS qui permettra de détourner des objets pour le réemploi au profit de cette association exemplaire.
Heureusement, ces investissements génèreront aussi des recettes supplémentaires auprès de l’ADEME et de nouveaux éco-organismes comme ECO DDS, ECO MOBILIER … et des économies de fonctionnement sur le traitement.

Au final, c’est une baisse moyenne de 10% environ dont vous pourrez bénéficier en 2014. Cette baisse sera appliquée sur la part au foyer et sur le nombre de levées minimum qui passe de 18 à 15. Vous trouverez, ci-dessous, la nouvelle grille tarifaire.

VOLUME DU BAC

ABONNEMENT

PART FOYERPRIX À LA LEVÉEPART VARIABLE POUR 15 LEVÉESMONTANT DE LA REDEVANCE
POUR 15 LEVÉES MINIMUM
MONTANT 2014D 2013/2014MONTANT 2014D 2013/2014MONTANT 2014D 2013/2014EN %
80 L75.46 €       33.16 €-6.07 €2.66 €     39.90 €-7.98 €      148.52 €-14.05 €-8.64
120 L75.46 €     49.75 €-9.09 €3.19 €       47.85 €-9.57 €     176.06 €-18.66 €-9.73
180 L          75.46 €      74.62 €-13.64 €     3.83 €         57.45 €-11.49 €     207.53 €-25.14 €-10.81
240 L          75.46 €      99.49 €-18.19 €     4.60 €        69.00 €-13.80 €      243.95 €-31.99 €-11.59
360 L          75.46 €   149.24 €-27.27 €      5.52 €       82.80 €-16.56 €  307.50 €-43.83 €-12.47
500 L          75.46 €   207.28 €-37.88 €   11.65 €      174.75 €-34.95 €     457.49 €-72.83 €-13.73
770 L          75.46 €     319.21 €-58.33 €    17.94 €     269.10 €-53.82 €      663.77 €-112.15 €-14.46

Je me dois cependant de terminer sur un point de vigilance qui pourrait, s’il se confirmait, remettre en cause nos bons résultats.

Je veux parler de la qualité du tri des déchets en porte à porte. On constate en effet, une hausse des refus de tri au centre de traitement à ORMOY, qui nous pénalise.

Il y a toujours des déchets non recyclables dans les bacs jaunes (voir étiquette de tri de bac jaune à côté) , je citerai :
♦ Du verre (à mettre aux points d’apports volontaires présents dans chaque village ou dans les OMR suivant les cas),
♦ De la ferraille,
♦ Les bombes de peinture,
♦ Les pots de crème fraîche, de fromage blanc, de yaourt …
♦ Les sacs et films plastiques,
♦ Les seaux en plastique,
♦ Les pistolets des vaporisateurs,
♦ Les sacs d’ordures ménagères,
♦ Les bacs à glace …Ces erreurs de tri coûtent cher, il faut payer pour le traitement au centre de tri et payer à nouveau pour leur enfouissement.Si vous avez un doute sur les objets à trier, téléphoner au : 09 60 04 34 18

En 2014, une action sera menée en collaboration avec le collecteur pour refuser les bacs non conformes.
 
Article de Jean-Marie VALNET, Vice-président chargé de l’environnement, Maire de CHAMPVALLON,